GO
GO

La sélection, ça sert à quoi ?

Dernière mise à jour le 20/02/2013

Inséminateur, un job qui fait sourire à l'apéritif de tout barbecue familial. Et pourtant, sans les dizaines de vétérinaires qui se vouent à la sélection en Wallonie, vous ne pourriez pas déguster à si bon compte des grillades de qualité, ni des œufs cuits durs pour votre salade, ni du fromage de chèvre, …

Quel rapport entre les œufs, le fromage de chèvre, les grillades, … et pourquoi pas le miel, le camembert, la crème fraîche, le saumon fumé … et même la laine du pull que vous portez lorsque le soir tombe sur le jardin qui héberge vos agapes ? Et même le chien qui dort sous la table ?

Hé bien, vous devez savoir que tous les animaux dont il est question ont subi une sélection afin d'offrir les individus les plus adaptés à la demande des hommes.

 

Et cette sélection s'appuie sur des programmes génétiques rigoureux dont l'insémination artificielle est un des outils les plus efficaces. Outre les truies, les vaches, les brebis, les chèvres, …même les dindons, les abeilles, les truites, les lapines, etc … sont susceptibles d'être inséminées.

 

Comme le service d'insémination artificielle le plus structuré en Belgique a trait aux vaches, nous allons vous expliquer pourquoi certains médecins vétérinaires ont choisi de se vouer à la reproduction et à la sélection bovines.

La journée de l'inséminateur

Pour commencer, l'inséminateur consulte son répondeur afin d'établir le programme de ses visites. Il faut impérativement que tous les appels soient honorés le jour même, sauf cas très particuliers.

En effet, l'insémination, pour être efficace, doit se dérouler dans les 8 à 18 heures après le début des "chaleurs" observées.

Une fois la tournée de travail établie (sans compter les rappels en route par GSM), il démarre avec, dans sa voiture, une bonbonne d'azote liquide contenant un bon millier de doses de sperme de dizaines de taureaux et des médicaments et du matériel à usage gynécologique.

Ces taureaux ont été choisis eux-mêmes avec soin, leur état de santé a été établi par des prises de sang pour éviter la diffusion de maladies infectieuses et testés sur leurs qualités zootechniques. Nous verrons plus loin quelles qualités peuvent être sélectionnées chez les taureaux.

Comment l'éleveur détecte-t-il les vaches dans la bonne phase du cycle, les quelques heures où elles sont fécondables ? Les animaux en oestrus (c'est le terme médical) ont un comportement spécial, souvent plus nerveuses, avec des mugissements différents et surtout, elles se laissent chevaucher par leurs congénères au point, parfois, de présenter des éraflures sur la croupe.

les vaches en chaleur sont parfois éraflées par les chevauchements de leurs congénères

Toutefois, il arrive que le fermier ne puisse pas bien distinguer la vache en chaleur dans un troupeau de 80 ou 100 têtes de bétail. Dans ce cas, à son arrivée dans la ferme, l'inséminateur devra décider après un examen gynécologique si la vache est apte à l'insémination ou si elle doit recevoir un traitement hormonal ou désinfectant. Eventuellement, il faudra déclencher un oestrus par des traitements hormonaux, comme chez les humains à peu de chose près.

Si la vache est fécondable, l'inséminateur choisit avec l'éleveur le taureau idéal en fonction du prix de la dose (le prix de la dose commence vers 5 € et peut monter jusqu'à plus de 200 €) et les qualités recherchées pour le veau à naître.

La presque totalité des inséminateurs wallons travaillent au sein d'un service dénommé "Association Wallonne de l'Elevage" ou AWE, qui fonctionne sous la direction de vétérinaires et est présidé par un conseil d'administration composé d'éleveurs élus.

Les usagers d'un service d'insémination bovine bénéficient donc

o Des services de vétérinaires experts en reproduction bovine, qui ont le droit de faire des traitements gynécologiques sur leurs vaches pour les féconder. Ils sont aussi capables de faire des diagnostics de gestation, soit par échographie, soit par palpation.

o De la génétique provenant des meilleurs taureaux des quatre coins du monde et de toutes les races bovines reconnues. Dans la bonbonne d'un inséminateur, on trouve des doses de taureaux belges, évidemment, mais aussi néerlandais, allemands français, italiens, britanniques et même américains, canadiens, etc …

o Comme ces doses ont été analysées avant leur congélation, leur aptitude à la fécondation est établie. Même le nombre de spermatozoïdes a été calibré (environ 8 millions par paillette de sperme).

o D'une reproduction sans danger. En effet, les taureaux sont des animaux dangereux, souvent difficiles à manipuler et assez fragiles, finalement.

Quelles aptitudes peut-on sélectionner ?

Nous sommes tous le résultat de notre hérédité et de l'environnement dans lequel nous vivons.

Pour prendre un exemple de caractère héréditaire, nous naissons avec une chevelure, un nombre de doigts, une forme d'yeux, … qui nous sont imposés par notre génétique.

En revanche, certains caractères sont beaucoup plus influencés par le milieu. Le caractère, l'intelligence, … sont essentiellement le fruit d'une éducation.

Et certains caractères sont influencés par l'environnement ET par la génétique.

Certaines personnes ont tendance à l'obésité. Mais si elles vivent dans une société où la nourriture est rare, cette tendance ne s'exprimera jamais. Certaines personnes ont des dons pour le chant, mais elles ne pourront pas le développer si elles vivent dans un milieu sans intérêt pour la musique.

Le vétérinaire qui s'intéresse à la sélection, qu'on appelle aussi un zootechnicien, va chercher à privilégier les caractères qui favorisent la productivité des animaux. Depuis plus d'un siècle, les éleveurs se sont rendus compte que certains caractères se contrarient. Pour parler schématiquement, la sélection des aptitudes laitières s'accompagnent généralement d'une réduction de la viande. En revanche, la sélection de la musculature se fait aux dépens de la lactation.

Tout se passe comme si la sélection viandeuse intensifiait les caractères masculins de l'espèce, tandis que la sélection laitière privilégiait les caractères féminins.

Lorsque des promeneurs voient dans les champs des vaches maigres, cela ne signifie pas nécessairement qu'elles sont mal nourries. Il s'agit probablement de vaches de races laitières. Bien souvent, lorsqu'on regarde la taille de leur pis, on se rend compte de leur tendance. Les bovins laitiers les plus courants en Belgique sont les Pies Noirs Holstein (à grandes taches blanches et noires). Leurs congénères viandeux sont souvent des Blanc-Bleu Belges.

Jamais une vache pie noire, même suralimentée, n'atteindra l'aspect rebondi d'un taureau Blanc-Bleu. Si elle est nourrie à volonté, elle engraissera et aura des troubles digestifs, mais ne développera pas sa musculature.

Par exemple, en races laitières on peut sélectionner :

o La production quantitative de lait. C'est évidemment la base de la production. Actuellement, on peut sélectionner des génisses qui donneront, une fois adultes et bien nourries, plus de 8.000 litres de lait en un an. Comme la lactation diminue au cours de l'année, on peut s'attendre à traire 50 litres et plus par jour chez les championnes.

o La concentration de ce lait. Inutile de produire des quantités de lait très pauvre en matières grasses (qui offrira moins de crème et donc de beurre et) ou en protéines (moins de fromage).

o La vitesse de traite. Comme la traite se fait de plus en plus en salle spéciale (salle de traite), où les vaches défilent à 6, 8, voire 20 à la fois, si une vache est lente à donner son lait, elle retarde le passage de tout le troupeau. Les vaches qui donnent leur lait rapidement peuvent être sélectionnées.

o L'écartement des trayons. Actuellement, l'usage de robots trayeurs se répand, mais quelques détails de conformation de la mamelle peuvent être négatifs. Si les trayons sont resserrés, le robot aura du mal à distinguer comment placer les gobelets trayeurs.

o La conformation du bassin. Si le bassin est trop pincé, la vache a du mal à vêler. S'il est incliné vers l'avant, il y aura des problèmes quand elle urinera, …

Et chez les viandeuses ?

o Il faudra évidemment que les veaux soient bien musclés, mais que l'ossature soit aussi bien solide.

o Le développement de la musculature ne doit pas s'accompagner de la sélection de tares, ce qui peut se produire pour ce type de caractère, comme pour toutes les sélections. Un programme de recherche des tares sur les taureaux reproducteurs est en cours à l'AWE et se base sur une détection par analyses de sang.

Et chez toutes les reproductrices, l'éleveur s'intéressera à

o La conformation des pattes. Les vaches laitières sont souvent très hautes et peu musclées, suite à une sélection continue depuis le début du 20ème siècle. Il faut qu'elles aient des pattes solides, bien orientées, avec des sabots solides, etc … Mais les vaches viandeuses aussi doivent avoir de bons aplombs pour rester en bonne santé.

o Des veaux rustiques, capables de résister aux maladies de nouveaux-nés, avec une croissance convenable, donc un appétit correct.

o …

Evidemment, le bétail élevé en ranching (en liberté dans la nature) sera moins sélectionné en fonction de performances de production qu'en fonction de sa rusticité. Il devra être capable de vêler tout seul, de s'occuper de son veau, de le défendre contre des prédateurs, de se contenter d'une nourriture rare et de mauvaise qualité, de supporter des chutes de neige, des coups de vent, des pluies abondantes avec un abri rudimentaire …

En Belgique, on trouve ces races dans les réserves naturelles, dans les zones humides, etc … où elles débroussaillent pour rendre de l'espace à des plantes protégées.

Quelques chiffres

Pendant combien de temps une dose de sperme peut-elle être utilisée après la récolte ?

Une fois récoltée, la dose ne s'altère plus du tout, puisqu'elle est conservée dans de l'azote liquide à -195.8 °C. On peut donc encore s'en servir des dizaines d'années après sa congélation, mais il faut, bien entendu, assurer le maintien constant du sperme stocké dans l'azote liquide. Une fois décongelé, la paillette doit être utilisée dans un délai d'une demi-heure au cours duquel elle ne subira pas de chocs thermiques. Pas de réchauffement au-delà de 38°C, pas de refroidissement significatif, sinon, la fertilité diminue rapidement.

Combien de vaches peut-on inséminer avec un seul éjaculat de taureau ?

La prolificité d'un taureau est très variable. Comme le sperme est dilué dans un milieu liquide protecteur, il est possible de multiplier les doses à partir d'une seule récolte. En dessous de 80 doses, l'éjaculat n'est pas conservé. Le sperme de taureau est très concentré et il est possible donc d'en tirer parfois jusqu'à 900 doses en un seul saut.
AS

un taureau viandeux n'est pas synonyme d'anabolisé

de même qu'une vache laitière n'est nécessairement affamée

la traite à la main n'existe plus

même les petites machines ne servent plus qu'à usage interne

les robots trayeurs exigent des mamelles bien conformées

 

Photos : AS et