GO
GO

Novembre 2014 : Joe et les tumeurs spléniques

Dernière mise à jour le 03/11/2014

Joe arrive d'urgence en consultation. Il ne mange plus et n'est pas très bien. Ses propriétaires ont remarqué que Joe depuis quelque temps respirait un peu vite et semblait ballonné.

L'anamnèse de Joe m'inquiète. Il a les muqueuses pâles, et il respire rapidement. Il a le ventre gonflé mais Joe n'a pas mal quand je l'ausculte et que je le tripote dans tous les sens.

On est dimanche soir, mais je décide immédiatement de faire une prise de sang et une échographie.

Joe est une crème, je lui prélève du sang; il ne dit rien, il me regarde en se demandant pourquoi je lui rase la patte et que je lui verse cet alcool froid. Mais il ne bouge pas, il attend. Il est près de ses maîtres, c'est tout ce qui compte.

Quelques minutes plus tard, les résultats tombent.

L'hématocrite et l'hémoglobine sont effondrés. Les globules rouges qui sont les transporteurs de l'oxygène s'échappent quelque part. La moelle osseuse essaye tant bien que mal de compenser mais n'y arrive pas très bien. Il y a de moins en moins de globules rouges pour transporter l'oxygène et donc les poumons de Joe accélèrent le mouvement pour essayer de compenser.

Le tableau se précise rapidement à l'échographie. Il y a du liquide en quantité importante dans l'abdomen et une ponction nous indique qu'il s'agit de quantité importante de sang. Je  continue l’exploration de l’abdomen mais je pense savoir vers où me diriger.

Il y a une énorme tumeur au niveau de la rate.

 

La rate? A quoi ca sert?

La rate participe à l’hématopoïèse, elle filtre les globules rouges anormaux, elle stocke les plaquettes et a un rôle important au niveau des défenses immunitaires. Mais il est tout à fait possible de vivre sans rate. L’animal vit tout à fait normalement.

Les examens complémentaires sont finis, Joe a une tumeur splénique et il doit être opéré rapidement. Son état général empêche de nous lancer immédiatement dans la chirurgie. On décide de le stabiliser et de l'opérer le lendemain matin avec l'aide d'un deuxième vétérinaire.

Le lendemain matin, l'opération se déroule très bien et Joe récupère vite son légendaire appétit et après 48 heures d'observation, rentre chez lui, frétillant de la queue.

Mais ce n'est pas fini, la rate est envoyée chez l'anatomopathologiste pour une analyse histologique.
Il y a plusieurs types de tumeurs spléniques. La plus connue et la plus crainte est l’hémangiosarcome. C’est une tumeur agressive qui métastase très rapidement. Plus de la moitié des tumeurs de la rate sont des hémangiosarcomes.

Croisons les doigts pour Joe!

Pour la SAVAB,
Dr. Stéphane Dewaels