GO
GO

La maladie de lyme chien le chien

Dernière mise à jour le 20/03/2014

On est en plein milieu du mois de février et pourtant ce jeudi soir débarque Sultan, un border collie, au cabinet.
Il a difficile à marcher et a très mal à plusieurs de ses articulations. Il a de la température et ne mange plus correctement.
Le jeune garçon qui l'accompagne, très observateur, me signale qu'il a repéré une tique sur son chien.
Une tique en plein mois de février... Quel drôle d'hiver ! 


Il y a normalement trois périodes à risque pour les tiques.
- Pour les tiques du genre Ixodes et Dermacentor, c'est le printemps et l'automne
- Pour le genre Rhipicephalus, c'est plutôt l'été
Bref, on ne devrait pas retrouver ces petites bestioles en plein milieu de l'hiver...

Vous pouvez retrouver le risque parasitaire dans la région toutes les semaines sur ma page Facebook. 


L'état du chien évoquait fortement une maladie, la borréliose, plus connue sous le nom de "maladie de lyme".
La tique nous transmet une bactérie, Borrelia burgdorferi, qui peut provoquer parmi les symptômes les plus fréquents de la fièvre et de l'arthrite. Parfois les symptômes sont beaucoup plus frustres et difficile à détecter
Il est important de savoir que cette bactérie à besoin de +/- 24 heures pour contaminer votre compagnon.
Il faut donc toujours vérifier la présence de tique sur votre chien après une promenade. Et les enlever le plus rapidement possible !
L'idéal est évidemment de traiter votre animal tous les mois avec un antiparasitaire externe.
La suspicion étant là, il me restait à confirmer mon diagnostic. J'ai donc réalisé une prise de sang.
Il existe plusieurs méthodes de diagnostic sanguin et pour certaines d'entre elles un chien peut être positif sans être malade. C'est le cas des chiens de chasse par exemple.

Le labo a confirmé ma suspicion et on a donc mis le chien sous traitement. C'est un traitement qui dure longtemps et je souhaite donc à Sultan un bon rétablissement. Il va déjà mieux et ce grâce à son jeune maitre qui a été très attentif!

Dr Stéphane Dewaels