GO
GO

Les causes et le traitement de l'otite externe chez le chien et le chat

Dernière mise à jour le 06/05/2013

1) L'oreille saine

Les animaux de compagnie sont fragiles des oreilles. L'oreille d'un chien ou d'un chat est un peu différente de la nôtre. Chez l'homme le conduit auditif est un conduit horizontal jusqu'au tympan. Chez le chien et le chat le conduit forme un coude. Si le conduit est trop petit et ne peut permettre une bonne aération, le cérumen et les bactéries s'y accumulent. Pour les même raisons d'aération, ce phénomène est encore aggravé chez les animaux aux oreilles tombantes.

Tous les 15 jours environ vous pouvez vérifier l'état des oreilles de votre chien. Une rougeur, un gonflement ou une odeur suspecte doivent être vues par le vétérinaire. Il peut s'agir d'une otite.

Votre chien ou votre chat peut également se gratter ou montrer des signes de douleurs lorsqu'on touche ses oreilles (agressivité, etc...)

L' otite, de quoi s'agit-il ?

L'otite externe est fréquemment observée chez les chiens et les chats. Il s'agit d'une inflammation aigüe ou chronique du conduit auditif externe, de la membrane tympanique ou du pavillon auriculaire.

Facteurs prédisposant

 

Anatomie

Conformation

Macération

Masse Obstructive

Hypertrichose

Forme en L du conduit

Longues oreilles pendantes

Baignade, climat, etc ...

Tumeurs

Des poils dans les oreilles

Facteurs primaires

 

Parasite

Bactérie

Levures

Corps étrangers

Inflammation

Maladie auto-immune

Otodectes, demodex, notoedres

Staphylococcus

Pseudomonas

Mallassezia

Epillet

Allergie

Différents facteurs prédisposant interviennent dans le déclenchement de l'otite : la forme de l'oreille, la quantité de cérumen produite, l'aération de l'oreille, prédisposition allergique individuelle (80% des chiens allergiques présentent une otite). C'est à cause de ces facteurs prédisposant que certaines races sont plus sensibles aux otites externes que d'autres.

Mais ces facteurs n'induisent pas en eux-mêmes l'otite. Il faut des facteurs primaires pour déclencher l'inflammation. Parmi ces facteurs, on retrouve des parasites (otodectes cynotis), des levures (mallassezia pachydermatis) ou des bactéries. On retrouve aussi dans cette catégorie les allergies, certaines maladies immunitaires ou les corps étrangers.

 Légende: Otodectes cynotis: microscope optique 

Légende : Malassezia pachydermatis sur une vue microscopie d'un prélevement auriculaire

3. Diagnostic

Votre vétérinaire va commencer par regarder dans les oreilles de votre compagnon grâce à un otoscope. Celui-ci peut être soit optique, soit numérique. Chez nous, on utilise un otoscope numérique qui, grâce à son zoom integré permet une meilleure vision. On vérifie alors la présence d'inflammation ou de cérumen en quantité trop importante et la présence éventuelle de corps étrangers, d'ulcère, etc...

Légende: Otodectes cynotis: vidéo-otoscope

Ensuite, en cas de doute, votre vétérinaire va réaliser un examen microscopique. Pour cela il va à l'aide d'un coton tige prélever un peu de cérumen dans chaque oreille.
Il va ensuite l'étaler sur une lame et soit regarder directement au microscope s'il n'y a pas de parasites, soit il va colorer la lame pour chercher la présence de bactéries ou de malassezia.

4. Traitement


 

Légende: exemple de traitement d'une otite parasitaire

 

Comme on vient de le voir, l'otite est une maladie complexe. Et si votre chien ou votre chat est sujet aux otites à répétition, votre vétérinaire vous conseillera sûrement de faire des examens complémentaires

 Traitement local:

On commence souvent par l'utilisation d'un nettoyant, ensuite on applique un médicament.

Le traitement associe plusieurs principes actifs : un antibiotique, un antifongique, un anti-inflammatoire ainsi qu'un nettoyant auriculaire.

Le rôle du nettoyant auriculaire est de réduire la sécrétion de cérumen et son accumulation ainsi que l'élimination des débris qui s'accumulent dans le conduit.

Traitement systémique:

Dans certaines situations, le traitement local ne suffit pas ou est impossible à mettre en œuvre. Nous allons mettre un traitement systémique en place pour remplacer ou soutenir le traitement local.

Chirurgie:

On ne doit que très rarement intervenir chirurgicalement lors d'otite externe. Il s'agit souvent alors d'une complication d'otite moyenne

Comment traiter ?

Il faut toujours commencer par le nettoyant auriculaire

1) Introduisez verticalement l'embout mou dans l'oreille. Le conduit est assez long et l'embout est a traumatique, vous ne risquez donc pas de blesser votre animal.

2) Pressez le flacon pour instiller le produit.

3) Massez pendant quelque secondes la base de l'oreille.

Après +/- 30 min vous pouvez poursuivre avec le médicament en répétant les 3 points ci-dessus.

Il est extrêmement important de respecter les recommandations de votre vétérinaire concernant l'utilisation du médicament. Contrairement au nettoyant, le médicament ne peut JAMAIS être utilisé plus longtemps que ce que vous a prescrit votre vétérinaire. Si vous utilisez trop régulièrement ce médicament, votre animal risque de développer des otites chroniques.

A la fin du traitement, si votre animal est sensible aux otites vous pouvez utiliser à titre préventif le nettoyant auriculaire 1x/semaine dans les deux oreilles pour éviter l'accumulation de cérumen.

Source : www.veterinairedewaels.be