GO
GO

La dermatologie du chat

Dernière mise à jour le 10/12/2013

La dermatologie féline est l'une des disciplines les plus compliquées en médecine vétérinaire. Elle nécessite une approche et une enquête digne de Sherlock Holmes. Mais chaussez votre deerstalker, attrapez votre pipe et allons mener cette passionnante enquête.

Un chat qui se gratte, c'est stressant, pour votre animal bien sûr mais également pour vous.
Vous ressentez le mal-être et la gène que ressent votre compagnon.

Parfois Félix ne se gratte pas mais d'autres problèmes dermatologiques peuvent apparaitre : une rougeur de la peau, des plaques et des ulcères, une perte de poils... et j'en passe.

En fait, on décrit 4 grands syndromes dermatologiques chez le chat que l'on retrouve dans la plupart des maladies de la peau de cet animal.

1. Le prurit cervico-facial
2. La dermatite miliaire
3. L'alopécie auto-induite du chat
4. Le granulome éosinophilique du chat

On connait donc les différentes formes que peuvent prendre les pathologies dermatologiques chez le chat mais il serait plus intéressant d'en connaitre les causes.

Les puces: c'est la première cause de problème chez le chat. En plus d'irritations et de phénomènes allergiques (nous y reviendrons) les puces sont vectrices de parasites, de bactéries et de virus.

Comme l'a indiqué le Dermatologue Vétérinaire Pascal Prelaud lors d'un congrès, il est parfois très difficile de trouver des puces ou des œufs. C'est probablement dû à un léchage et un comportement de toilette important chez le chat.
Le chat attrape généralement des puces au contact de congénères. Très rapidement elles vont commencer à se nourrir du sang de l'animal. 24 heures après ce festin, elles vont commencer à pondre des œufs qui vont se disperser dans votre maison. Après s'être transformées en une espèce d'asticot poilu d'1mm, les larves vont migrer pour se cacher de la lumière. Une fois bien cachées, elles se transforment en cocon qui, 1 mois après, se transformera en puce adulte prête à repiquer Minou.

Evidemment pendant ce temps, sa maman et ses copines ont continué à pondre et contaminer votre environnement. Toute la difficulté de s'en débarrasser se trouve donc dans le cycle de la puce.
N'oubliez pas d'également traiter les autres animaux de la maison.

Dermatophytose : la teigne chez les chats est causée le plus souvent par Microsporum canis.
D'autres dermatophytes peuvent toucher l'animal mais ils sont beaucoup moins fréquents. La transmission se fait d'animal à animal ou par contact indirect (peignes, cages de transport, couvertures, arbre à chats, etc.). Un poil peut être infectieux pendant plus d'un an. C'est une maladie qui touche principalement les jeunes, les plus vieux chats et les immunodéprimés. Pour diagnostiquer une dermatophytose on utilise la lampe de Wood qui rend les poils infectés fluorescents.

Malheureusement cette technique ne fonctionne que dans 50% des cas. Une technique plus sensible est d'analyser au microscope quelques poils et, si le doute persiste, de les mettre en culture au laboratoire.

Les allergies : les allergies chez le chat peuvent être séparées en trois grands groupes. La dermatite allergique aux piqûres de puces, la dermatite atopique et les allergies alimentaires. De plus en plus de dermatologues vétérinaires ont regroupés toutes les dermatites allergiques sous le terme de dermatite atopique féline. Nous nous baserons sur cette nomenclature qui est de loin la plus actuelle et la plus réaliste. En effet, souvent le chat présente une ou plusieurs allergies et chaque agression de la peau vient compliquer le tableau. Nous avons déjà discuté des puces et de l'importance de traiter l'environnement. L'allergie alimentaire est une cause sous-estimée, du fait de la difficulté d'empêcher le chat de manger chez le voisin. Selon les spécialistes, les aliments les plus souvent impliqués sont le bœuf, le poisson et les produits laitiers. D'autres types d'allergie peuvent apparaitre comme celle aux aéro-allergènes, aux acariens et à la poussière.

Le comportement : le stress ou un autre problème comportemental peut être à l'origine d'alopécie auto-induite. Le léchage et la toilette sont des comportements normaux du chat mais dans certaines situations, ils peuvent devenir trop importants et causer des plaies ou une perte de poils chez les animaux. On pourrait comparer cela à quelqu'un qui se ronge les ongles à sang.
Votre rôle est alors essentiel pour aider le vétérinaire à diagnostiquer le problème comportemental qui provoque l'alopécie auto-induite.

Autres : il existe évidemment beaucoup d'autres dermatoses chez le chat mais elles sont nettement moins fréquentes. Nous pouvons néanmoins citer les maladies virales (et particulièrement les Herpesviroses) ou les maladies auto-immunes comme le phemphigus foliacé.

En conclusion, un chat qui a des problèmes dermatologique est un chat qui doit être traité de manière plurifactorielles. Il faut:

- préserver la santé de la peau, avec des aliments ou des compléments alimentaires.
- protéger la peau contre les agressions extérieures comme les puces ou les pollens
- gérer le stress de l'animal Ce n'est pas simple, et dans ce domaine plus qu'ailleurs vous formez une équipe avec votre vétérinaire pour trouver les solutions les mieux adaptées à votre animal.

Ce n'est pas simple, et dans ce domaine plus qu'ailleurs vous formez une équipe avec votre vétérinaire pour trouver les solutions les mieux adaptées à votre animal.

Dr S. Dewaels