GO
GO

Vermifugation et parasites internes

Dernière mise à jour le 14/01/2014

Vermifugation, parasites internes, vers, etc... votre vétérinaire vous en a certainement déjà parlé... Mais connaissez-vous la petite vie des nématodes et des cestodes, les parasites de nos animaux de compagnie?

Tout d'abord permettez-moi de faire les présentations:

- Du coté "délit de sale gueule", on a les nématodes.

Les nématodes sont des vers ronds à l'aspect de spaghettis roses de 1 à 10 cm.

Les formes adultes vivent accrochées à la paroi du tube digestif de votre animal. Les nématodes peuvent se nourrir de sang ou absorber leur nourriture à partir du bol digestif de votre animal. Il existe des nématodes femelles et des nématodes mâles qui se reproduisent dans le tube digestif.

Chaque ver adulte femelle peut produire 200 000 œufs par jour.

On retrouve dans cette famille les Ascaris, les Trichures et les Ankylostomes, aux noms aussi rébarbatifs que leurs propriétaires.

- Du coté "j'te croiserais pas dans la rue la nuit", on a les cestodes.

Ces vers digestifs sont des parasites qui vivent dans l'intestin grêle (c'est à dire la première partie de l'intestin, juste après l'estomac). Ils sont composés d'une partie antérieure leur permettant de s'accrocher à la paroi intestinale, d'un cou et d'un corps formés d'une succession d'anneaux (ou segments). La longueur des segments peut varier de quelques millimètres à plusieurs mètres !

Ces œufs seront ingérés par un hôte intermédiaire (puces, rongeurs, ruminants) et se transforment en larves (formes immatures du parasite). Ces larves se développent dans les différents organes des hôtes intermédiaires, créant au passage des lésions (kystes) pouvant être mortelles pour l'animal en question.

Ces hôtes intermédiaires contaminés peuvent être consommés par votre chien ou votre chat. Les larves sont alors libérées dans le tube digestif de votre animal et se transforment en vers adultes.

Dans cette famille on retrouve le Taenia et le Dipylidium, les fameux vers solitaires ainsi que l'Echinnococcus qu'on retrouve surtout chez les renards mais qui peuvent contaminer l'homme ou les chiens.

Pourquoi ces parasites sont-ils mauvais pour votre animal?

Les parasites peuvent provoquer des vomissements et de la diarrhée mais aussi un amaigrissement, un pelage terne et une diminution de la résistance de votre chien ou de votre chat à d'autres maladies.

Mais il existe aussi un risque de transmission des parasites à l'homme. On parle de zoonose. C'est surtout dangereux pour les personnes sensibles comme les jeunes enfants, les personnes immunodéprimées et les femmes enceintes.

La prévention chez l'animal?

L'ESCCAP (European Scientific Council Companion Animal Parasites) recommande de traiter les carnivores domestiques 4x/an. Surtout pour les animaux qui sont en contact avec des enfants de bas âges (qui pourraient facilement s’infecter en mettant leurs mains en bouche après contact avec l’animal), si l'animal sort beaucoup ou chasse des proies. Pour certains animaux, vermifuger deux fois par an est suffisant. Pour connaître la fréquence idéale de vermifugation, demandez à votre vétérinaire, il connaît votre animal et pourra vous conseiller la fréquence la plus adaptée pour votre animal et sa famille.

Les chiots et les chatons peuvent être contaminés par des vers digestifs avant même leur naissance, par la mère ou après la mise bas par le lait. C'est pourquoi il importe de vermifuger également les femelles en gestation et en lactation ainsi que les chiots et les chatons dès leur plus jeune âge.

Comment traiter?

Il existe du vermifuge en comprimé, en pâte ou en pipette à mettre dans le cou. La qualité du vermifuge n’est pas dans sa forme mais plutôt dans sa composition. Il est conseillé de changer régulièrement de vermifuge. Encore une fois demandez conseil à votre vétérinaire qui vous conseillera le produit le mieux adapté pour votre situation.

Et chez nous?

Il existe des mesures simples de prévention. Il faut tout d'abord éliminer régulièrement les déjections de votre animal dans le jardin ou dans la litière. Il faut évidemment ramasser les petits cadeaux que votre chien laisse en rue mais, cela, je ne doute pas que vous le faites déjà!

Il faut être attentif à ce que vos enfants ne jouent pas dans des endroits contaminés par des déjections animales. Attention aux bacs à sable et aux plaines de jeux. C'est aussi l'occasion pour apprendre à vos enfants à bien se laver les mains.

Et je parle d'enfants, mais saviez-vous que, d'après certaines études, 45% des gens ne se lavent pas les mains après avoir été aux toilettes! Je ne ferai pas plus de commentaires...

Ce lavage de mains devrait être effectué après chaque manipulation de votre animal. C'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle votre vétérinaire se lave les mains et nettoie sa table de consultation entre chaque patient.

Le dernier conseil de prévention est bien évidemment de vermifuger régulièrement votre animal en suivant les recommandations de votre vétérinaire.

Pour la SAVAB,
Dr. Stéphane Dewaels