GO
GO

Les puces et les tiques

Dernière mise à jour le 14/01/2014

Elles sont revenues! Le bruit a résonné dans le cabinet au début du printemps... Quotidiennement les vétérinaires sont appelés pour des problèmes de puces et de tiques. Pourtant avec quelques gestes simples de prévention il est possible de juguler ce fléau.

Savez vous que jusqu’au moyen âge nos animaux ne connaissaient pas l’horreur des gratouilles perpétuelles. En effet, les puces de nos animaux ont été ramenées du moyen-orient lors des croisades. Et depuis elles n’ont cessé d’enquiquiner nos chiens et nos chats.
La puce du chien et du chat est un parasite, un arthropode plus exactement. Elle porte un nom un peu compliqué, Ctenocephalides felis felis (à 90%). Il existe plus de 2500 espèces de puces différentes. Celle de l’homme, Pulex irritans est différente. Les puces de votre chien ne peuvent pas vivre sur votre corps, nous ne sommes pas assez poilus pour elle. Mais elles peuvent malgré tout vous attaquer une fois ou l’autre.
Revenons à nos moutons, enfin à nos puces, et surtout comment nous en débarrasser une fois pour toutes!
Pour cela il faut connaître la vie d’une puce, une puce adulte peut vivre jusqu'à trois mois dans le pelage et pendant ce temps elle peut pondre jusque 2.000 œufs. Ceux-ci restent collés quelques heures au pelage et ensuite tombent sur le sol où va éclore une larve. Cette larve va se cacher à l’abri de la lumière, dans votre parquet ou votre fauteuil préféré et attendre tapis dans l’ombre. Les larves vont ensuite se transformés en pupes. Cet espèce de cocon peut survivre de 6 à 12 mois dans votre habitation, jusqu’au moment ou les conditions de température et d’humidité sont réunies. Lors de cette phase du cycle, les insecticides sont inactifs sur les pupes. Seul le feu peut les détruire. Je ne vais évidemment pas vous conseiller de mettre le feu à votre maison, mais on illustre ici l’importance d’un traitement régulier contre les puces!
95 % des puces sont sous forme de larves, d’œufs ou de puces... Le cycle de la puce est un iceberg, évitons de rejouer à Titanic!

puces

Bon ben alors, comment s’en débarrasser?

Tout d’abord il faudra retrousser vos manches. Prendre son courage à deux mains et se plonger dans ces quelques conseils:

  1. Traiter son animal TOUS les mois, parfois même en hiver avec un produit vétérinaire adapté à votre animal et à ses conditions de vie. Pour cela demander conseil à votre vétérinaire. C’est la personne qui connaît le mieux votre chien ou votre chat et pourra vous conseiller de la meilleure façon.
    Attention, certains produits vendus en magasin ou en animalerie peuvent être toxiques pour les chats ou les enfants. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire à ce sujet.
  2. Traiter TOUS les chiens et les chats de la maison. Si vous traitez votre chien et pas votre chat celui ci va se faire un plaisir de partager ses puces avec Médor! et avec le sourire en plus!
  3. Aspirer et nettoyer à fond votre maison, et n’oubliez pas votre voiture.


Vous voilà épuisé par un week-end de nettoyage, fier du travail accompli! Car les puces ça ne provoque pas simplement du prurit (le terme vétérinaire pour gratouille, chatouille etc...) chez vos animaux, elles peuvent aussi transmettre des vers et des bactéries. Elles provoquent des infections et des allergies de peau qui ont des répercussions sur la santé de votre chien ou de votre chat.


L’autre fléau du printemps c’est les tiques.

Une tique est un parasite malheureusement très répandu en Belgique. Elle enfonce son rostre qui pénètre profondément dans la peau de l’animal et commence alors son repas sanguin. La tique en elle-même n’est pas dangereuse mais, lors de ses repas, elle transmet des maladies qui le sont. Ces maladies ont plein de nom barbares comme par exemple :

- l’Ehrlichiose
- l’ Hemobartonellose
- la Maladie de Lyme (zoonose=maladie transmissible à l’homme)
- la Piroplasmose


En Belgique on retrouve essentiellement une espèce, Ixodes ricinus, vous remarquerez au passage que les scientifiques ont toujours beaucoup d’humour lorsqu’il s’agit de nommer les insectes. Mais il existe des dizaines d’autres espèces en Belgique. Bébé tique nait en pleine nature dans un œuf. Elle mesure alors quelques millimètres et on parle de larve. Elle va alors se nourrir de sang sur de petits mammifères; souris, hérisson etc... Peu après son repas elle se transforme en nymphe qui va elle-même parasiter un animal. Celle ci cherche préférentiellement de petits mammifères mais elles sont tellement nombreuses qu’on les retrouves énormément chez les animaux et l’homme. Ensuite elles tombent et se transformeront en adulte. Ceux ci rechercheront de grands animaux (cerfs, vaches, chevaux) mais encore une fois, à défaut de mieux elles se contenteront de votre mollet ou du pelage de Médor ou Félix. Elles sont plus actives lorsque les températures sont clémentes au printemps et en automne. Elles hibernent le reste de l’année.

Pour s’accrocher sur la proie elles peuvent avoir deux stratégies, soit elles attentent patiemment le passage d’un hôte, soit elles peuvent avoir une vraie stratégie d’attaque et se diriger vers la proie.
La tique n’a pas d’yeux mais elle utilise des stimuli de chaleur, vibration et humidité pour repérer sa proie.


Comment se protéger de ce vicieux petit acarien?

  1. Traiter son animal régulièrement. Encore une fois, demander conseil à votre vétérinaire. C’est celui qui connaît le mieux votre chien ou votre chat et pourra vous conseiller de la meilleure façon.
  2. A chaque fin de balade, caressez votre chien un peu partout pour vérifier si des tiques ne se sont pas logées dans son pelage.
  3. Il faut enlever la tique dans les 24 heures afin de diminuer  les risques de transmission de maladies.
  4. Evitez les balades dans les broussailles. 

 

Comment enlever une tique?

La méthode la plus simple et surtout la plus efficace est d’utiliser une pince à tique, qui se présente sous forme d’une croche ou d’une pince. Celle-ci permet de retirer d’un geste simple et sans douleur le parasite de l’animal, quel qu’il soit (il existe en effet différentes tailles afin de permettre le retrait aisé de toutes les tiques)

Pour enlever la tique à l’aide du crochet, choisissez le crochet adapté à sa taille et engagez-le à la base de la tique contre la peau en abordant le parasite par le côté jusqu’à ce qu’il soit maintenu. Soulevez ensuite légèrement lecrochet et tournez comme avec un tournevis, la tique se détache d’elle-même après quelques tours.
Pour utiliser la pince à tique, il faut saisir la tête de la tique et tourner comme avec un tournevis, la tique se détache d’elle-même après quelques tours.
Attention : n’essayez jamais d’enlever une tique avec une pince à épiler en tirant dessus : vous risquez de laisser le rostre de celle-ci, ce qui serait à l’origine d’inflammations et d’infections, pouvant former des abcès au niveau de la piqûre chez l’animal. Et n’utilisez surtout pas d’alcool à brûler, ni de briquet !

Ca y est vous avez maintenant toutes les cartes en mains pour lutter  contre ces parasites!
Ce document n’est pas exhaustif et votre vétérinaire pourra vous conseiller pour les cas particuliers. N’hésitez pas à lui demander conseil!

Encore un petit rappel, votre vétérinaire ne peut en aucun cas rédiger une ordonnance pour un animal qu’il n’a pas examiné et ne pourra donc pas rédiger une ordonnance pour un produit que vous avez déjà été cherché chez votre pharmacien. Ne lui en voulez pas c’est une obligation légale, les produits employés ne sont pas sans danger et il est du devoir du vétérinaire de vérifier le bon emploi de ceux ci et ce pour la santé de votre animal.


Article rédigé par le Dr. Stéphane Dewaels pour la SAVAB (Small Animal Veterinary Association of Belgium) de l’UPV (Union Professionnelle Vétérinaire)